2017 : objectif Colombie!

Dites nous ce que vous cherchez

Nous avons plein d'articles en stock !

2017 : objectif Colombie!

 

Automne 2016, un fait saillant dans l’actualité latine : la Colombie signe un accord de paix avec les FARC. Bien que le pays soit de plus en plus calme depuis 2008, ce pacte marque la continuité des efforts de sécurité dans le pays, ce qui est un bel espoir pour la population. Et pour les voyageurs ! Les régions sûres pour le tourisme d’aventure sont fréquentables depuis de nombreuses années. Cet accord devrait convaincre les derniers inquiets que le seul danger pour un voyageur en Colombie… est de vouloir y rester ! Alors, oserions-nous décréter 2017 l’année du trek en Colombie?!

Il faut dire que le pays s’y prête : la Colombie bénéficie d’une foule d’attraits différents : l’Amazonie à l’est, trois chaînes montagneuses avec des pics qui dépassent les 5000m, les plages paradisiaques sur la côte caraïbe, l’Histoire à chaque coin de rue dans certaines villes, les collines douces très vertes de l’arrière-pays, son peuple chaleureux, avec certaines ethnies vivant encore selon leurs traditions, ses artistes célèbres (comment ne pas parler de 100 ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez ou du sculpteur Botero dont une partie des œuvres se voit à l’air libre dans les rues de la ville de Medellin)… Le choix d’un itinéraire n’est pas chose facile. L’Idéal ? partir trois mois et se promener, s’octroyer le temps de prendre le pouls de Cartagena, de marcher dans la Zone du Café, de rencontrer les Koguis et les Wiwas, ethnies descendantes des Tayronas, ce peuble disparu avec la colonisation. Ou alors, faire de la plongée dans le parc national Tayrona, regarder la mer depuis un hamac ou découvrir la Cité Perdue dans un trek de 5 jours. À moins qu’on préfère aller se frotter aux sommets enneigés du Parc national des Nevados, ou observer les colibris dans la vallée de Cocora. Enfin, il faudra patienter un peu pour boucler le tour du Cocuy, un massif en altitude, car certains secteurs du parc sont encore fermés… Mais qu’à cela ne tienne, en attendant, nous irons marcher ailleurs, les montagnes ne manquent pas en Colombie !

Parque Tairona Ecohabs8

 

Je me souviens de la première fois que j’ai mis les pieds à Carthagène. Il faisait nuit, je marchais jusqu’à mon auberge sans trop prêter attention aux alentours. Le lendemain, lorsque je me suis aventurée de jour dans les rues de Getsemani et du centre historique fortifié, je suis tombée amoureuse de cette ville. Impossible d’en repartir quelques jours après comme prévu ; j’y suis restée trois semaines. Ô dangereuse Colombie! Certains fruits n’ont pas de nom français et ne se trouvent pas au marché Jean-Talon. Les femmes déambulent sur les places du centre-ville et proposent leur salade : des fruits qu’elles coupent là devant nous, quelques ingrédients secrets et voilà un en-cas délicieux! On visite le quartier fortifié, tout en balcons espagnols et couleurs vives, dans des ruelles qui essaient de garder une certaine fraîcheur (mais ne rêvez pas, il fera tout de même une température très estivale). Ne pas se limiter aux villes : la campagne est charmante, rien qu’observer les gens y vivre occuperait des journées. Et un peu plus loin, les plages ou les montagnes, et leur lot de faune locale exotique…

Julie

LEAVE A COMMENT