Conférence Histoire de l’Himalayisme avec Bernard Mailhot – le 23 avril à Montréal // le 24 avril à Québec

Dites nous ce que vous cherchez

Nous avons plein d'articles en stock !

Conférence Histoire de l’Himalayisme avec Bernard Mailhot – le 23 avril à Montréal // le 24 avril à Québec

Après avoir rêvé de montagne dans la bibliothèque du Séminaire de Sherbrooke dès l’âge de 13 ans avec les Roger Frison-Roche, Gaston Rébuffat, Lionel Terray et Louis Lachenal, Bernard y goûte lors d’une fin de semaine d’escalade en remplacement des cours d’éducation physique.

C’est le début du plein air et par comble il neige le samedi soir et l’escalade du lendemain réunira glace, neige et roche. Tous les éléments de l’alpinisme dont il rêvait. Ne manque que les piolets et crampons, qui faute de terrain alpin au Québec trouveront leur raison d’être en pratiquant l’escalade sur des chutes d’eau glacées en hiver.

Il devient vite un des forts grimpeurs techniques sur roche et glace de son époque, il enseigne 4 étés (1979-1982) au prestigieux Banff National Army Cadet Camp avec 25 autres des plus forts grimpeurs  et grimpeuses du Canada, en 1983 il grimpe plusieurs des voies les plus difficiles des Rocheuses canadiennes (en session d’étude de génie mécanique à l’Université de Calgary): Carlsberg column, Pilsner Column, Whiteman Falls, Polar Circus et Slipstream.

Invité au Rassemblement de Haut niveau de l’École Nationale de Ski et Alpinisme de Chamonix en 1983 il y grimpera les faces nord de l’Aiguille Verte, du Triolet et de la Tour Ronde en solo et Les Courtes et la Vaucher-Contamine sur l’Aiguille du Peigne avec un bon partenaire finlandais.

En 1986 il grimpe la face nord d’Edith Cavell dans les Rocheuses canadiennes.

À l’âge de 25 ans il est invité à participer à la Première expédition hivernale au K2.

Il passera l’hiver entier 1987-1988, 3 mois dehors à 5300 mètres où plus au camp de base et sur les flancs du K2 à approvisionner les camps d’altitude qui permettront à l’équipe d’établir le record d’altitude atteint sur le K2 en hiver (7300m qui tiendra pendant près de 30 ans – le K2 n’a toujours pas été gravi en hiver).

Cette passion ne cessera pas et il tournera son attention à promouvoir l’escalade par des diaporamas:

Coureurs de Glace I (1992) relate l’ascension de plusieurs des plus belles cascades de glace dans un rayon de 1000 km autour de Montréal, de la Gaspésie à la Nouvelle-Angleterre.

Coureurs de Glace II (1995) relate l’ascension de plusieurs des plus belles cascades de glace dans un rayon de 6000 km autour de Montréal; Alaska, Rocheuses Canadiennes, Colorado, France, Italie, Norvège, Écosse, Québec, Ontario et Nouvelle-Angleterre.

Coureurs de Glace III (1996) relate la première ascension québécoise de l’Ama Dablam au Népal.

Everest Millenium (2000) relate la première tentative québécoise de gravir l’Everest par nous même sans l’aide de sherpa/guide d’altitude ni de bouteille d’oxygène (plus de 8000 m atteint).

Finalement en 2006 Bernard est engagé pour mener une expédition de la Cordée du Coeur au Gyagi Kang où le leader juge bon de renoncer selon les dangers d’avalanche rencontrés.

Plus de détails sur Bernard berny_184

Karavaniers

Karavaniers

«Un camp de base à échelle humaine, sept à huit spécialistes voyages qui pour la plupart sont aussi guides. Un peu plus de 1000 voyageurs par an... assez pour nous donner les moyens de nos ambitions et assez peu pour nous permettre de rester des artisans du voyage d'abord.»

LEAVE A COMMENT