Sir Ernest Shackleton

Dites nous ce que vous cherchez

Nous avons plein d'articles en stock !

Sir Ernest Shackleton

Irlandais né le 15 février 1874, Ernest Henry Shackleton quitte l’école à 16 ans pour devenir apprenti marin sur un voilier. En 1898, il devient capitaine au long cours et peut désormais commander un navire britannique partout dans le monde.

Il s’engage en 1901 dans l’expédition Discovery, dirigée par Robert Falcon Scott. L’objectif est géographique et scientifique. Le bateau est rapidement emprisonné par les glaces au détroit de McMurdo et des explorations sont lancées. Shackleton part avec Scott et Edward Wilson à la recherche du pôle Sud en traineau à chiens le 02 novembre 1902. Les conditions qu’ils rencontrent sont bien plus difficiles que celles qu’ils avaient imaginées et leur inexpérience du traineau conduit à la mort de leurs chiens. Les hommes halent alors les traineaux, tirant une partie de leur fardeau et retournant récupérer le reste. Entre l’effort physique surhumain, la sous-alimentation et l’ophtalmie des neiges, ils atteignent 82°16’33’’ de latitude sud : un record. Leurs provisions épuisées, atteints du scorbut, les trois hommes retournent au camp de base le 03 février 1903. Le bateau de secours ne peut pas s’approcher du Discovery, toujours prisonniers des glaces et l’équipe de Scott doit passer un deuxième hivernage en Antarctique. Quand il s’approche enfin, Scott fait embarquer Shackleton contre son gré, gravement atteint du scorbut.

Dans les années qui suivent son retour en Angleterre, Ernest Henry Shackleton décide de monter sa propre expédition. Après avoir rassemblé une quinzaine d’hommes, il embarque sur le Nimrod pour atteindre l’Antarctique le 03 février 1908. Sur place, il s’installe au Cap Royds, sur l’île de Ross, où avec 5 hommes, il réalise l’ascension du volcan Erebus, en activité.

Au printemps, le 26 septembre 1908, une équipe de 3 hommes (David, Mawson et Mackay) se dirige vers le pôle Sud magnétique en tirant leurs traineaux ; ils parcourent quelques 2000km dans des conditions très difficiles. Leur objectif atteint, le retour au Nimrod avant qu’il ne largue les amarres est une course contre la montre ; ils ne devront leur salut qu’au second du navire qui insiste pour continuer les recherches.

De son côté, Shackleton part avec Wild, Adams et Marshall vers le pôle Sud accompagné de 4 poneys. L’automobile qu’ils avaient se révèle inutile sur la banquise. Les équidés résistent mal aux conditions climatiques, aucun ne survivra. Malgré la météo extrême et le rationnement de nourriture, ils finissent par atteindre le plateau antarctique, au c½ur du continent, fin décembre 2008. Quasiment à court de vivres, avançant dans des conditions extrêmes (vents à 145km/h, température de -30°C), souffrant du mal d’altitude et de déshydratation, ils sont contraints de rebrousser chemin à la latitude 88°23’S, à seulement 180km du pôle. Le voyage de retour est un enfer, ils atteignent les dépôts de nourriture constitués à l’aller au bord de l’épuisement. À 53km du navire, Marshall, malade, reste en arrière avec Adams tandis que Shackleton et Wild marchent pendant 30h d’affilée et retrouvent le bateau juste avant son départ. Ils peuvent ensuite retourner chercher les deux autres. Le bateau met ensuite le cap vers la Nouvelle-Zélande où ils sont accueillis en héros. Shackleton a donc établi le record en termes d’approche du pôle Sud.

En juin 1909, l’équipage est de retour en Angleterre, Shackleton est criblé de dettes. Il est anobli et devient Sir Ernest Shackleton.

Malgré les promesses faites à sa femme, il repart à la veille de la première guerre mondiale pour essayer de traverser l’Antarctique. Fin octobre 2014, le bateau L’Endurance atteint la Géorgie du Sud et continue sa route vers la baie de Vahsel mais se trouve pris dans les glaces. Prisonnier, il dérivera neuf mois vers le nord. En octobre 2015, il commence à prendre l’eau, sous l’effet de la pression de la glace. Le camp est alors établi à proximité sur la banquise. En novembre, le bateau est broyé par les glaces : L’Endurance est englouti. Après avoir tenté de rejoindre la terre ferme, ils installent le « camp de la patience » et attendent que la banquise les emmène vers les eaux libres. Les chiens sont abattus pour préserver les vivres. En avril 1916, la banquise se brise et les canots sont mis à la mer. Après 7 jours et 5 nuits de navigation, ils arrivent sur l’ile Éléphant où ils débarquent. Le 24 avril, accompagné de 5 hommes, Shackleton part chercher du secours en Géorgie du Sud (1300km) à bord d’une barque. Pendant 16 jours, ils se battent contre une mer déchaînée mais finissent par accoster… sur la mauvaise côte, les stations baleinières se trouvant de l’autre côté! Ni la barque, ni les hommes ne sont en mesure d’en faire le tour par la mer. Laissant 3 hommes sur place, Shackleton et deux autres partent à pied. Ils se retrouvent face à des montagnes et à des glaciers qui ne figurent pas sur les cartes. Sans équipement adéquat, ils marchent 36h, presque sans s’arrêter pour lancer les secours. Le sauvetage est très difficile, les hommes de l’île Éléphant seront récupérés quasiment morts de faim le 30 août, à la 4° tentative d’accostage. Cette expédition ratée est devenue la plus grande aventure de survie de l’exploration de l’Antarctique.

À son retour en Angleterre, en 1917, c’est encore la guerre. Il participe au front quelques mois, effectue des missions à l’étranger, cherche de nouveaux projets et fait plusieurs crises cardiaques.

Le 24 septembre 1921, une nouvelle expédition part vers l’Antarctique, sous la direction d’Ernest Shackleton. Alors que le navire a jeté l’ancre dans le port de Grytviken, en Géorgie du Sud, Shackleton meurt d’une crise cardiaque le 5 janvier 1922 au matin. D’abord rapatrié, son corps sera enterré en Géorgie du Sud à la demande de sa femme Émily. Il laisse une dette colossale de 40 000£ de l’époque (équivalente à 2,368 millions de dollars)!

Julie

bust-of-great-viking-explorer-leif-eriksson

Leif Erikson

Nikolaï Prjevalski

1 Comment

  • mat

    A quand le biopic de cet homme extraordinaire?

    17/06/2013 at 5:58

Comments are closed here.